!css
Professionnels

Bien choisir le mode de financement de vos investissements

Quelles solutions pour financer vos investissements ? Quelques conseils pour trouver les modes de financement les plus adaptés.

Quelles solutions ?

L’apport personnel lors de la création de l’entreprise :
Créer une entreprise représente un investissement important. Comment trouver les fonds nécessaires ? Vos ressources personnelles vous permettent peut-être de financer vous-même votre investissement. Ces fonds propres peuvent provenir de votre épargne constituée au fil du temps, du produit de la vente d’un bien, de donations familiales...

L’autofinancement pour les entreprises installées :
Si votre entreprise est déjà créée, ses ressources peuvent peut-être vous permettre de financer votre investissement. Cependant, même si vous disposez du capital nécessaire, vous devez évaluer dans quelles proportions vous pouvez l’utiliser. En effet, il est important de conserver une trésorerie suffisante pour faire face à vos engagements, à vos charges, ou à un éventuel fléchissement d’activité.

Les prêts d’honneur
Si vous ne disposez pas d’un apport personnel suffisant, vous pouvez souscrire
un « prêt d’honneur ». Celui-ci est attribué par un organisme d’aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise, comme par exemple Guadeloupe Expansion, Martinique Initiative, et d’autres réseaux d’accompagnement.

  • Un prêt d’honneur peut atteindre 15 000 EUR.
  • Il est accordé sans intérêt ni demande de garantie ou de caution.
  • Sa durée de remboursement est généralement de quatre à cinq ans.

Le crédit amortissable
Avec le crédit amortissable, vous financez le mobilier et des travaux. Vous pouvez emprunter jusqu’à 100% du montant HT de vos investissements. Vous bénéficiez d’une grande souplesse en termes de taux (fixe ou révisable), de durée de remboursement et de périodicité des échéances.

Ce type de prêt présente plusieurs avantages :

  • les prêts sont assortis d’une assurance DIT(1) qui garantit le remboursement de votre prêt(2).
  • les amortissements des biens et travaux et les charges d’intérêt de l’emprunt sont déductibles du résultat imposable de votre entreprise(3).
  • vous pouvez refinancer(4) tout achat de matériel effectué depuis moins de 6 mois.

Le crédit bail mobilier avec Sogelease
Le crédit bail mobilier est une location de matériel. Celui-ci ne rentre pas dans l’actif du bilan de l’entreprise, celui-ci concerne tout matériel à partir de 5 000 EUR HT, fixe ou roulant (véhicules de plus de 3,5 tonnes), neuf ou d’occasion(5) et à usage professionnel. Vous choisissez votre fournisseur et votre matériel(6). La société de crédit-bail l’achète et vous le loue pour une durée déterminée.

A l’issue du contrat de location, trois possibilités s’offrent à vous :

  • racheter le matériel pour sa valeur résiduelle(7) déterminée lors de la signature du contrat.
  • proroger le contrat sur la base de nouveaux loyers.
  • restituer l’équipement.

Le crédit-bail mobilier présente plusieurs avantages :

  • Vous pouvez financer jusqu’à 100% de votre équipement TVA comprise.
  • Vous déduisez les loyers du résultat net imposable de votre entreprise(3).
  • La société de crédit-bail prend en charge les formalités administratives(8) (commande du matériel, envoi du procès verbal de réception au fournisseur, règlement de facture). Elle gère les événements durant la vie du contrat (changement d'adresse, modification de RIB, gestion des impayés, duplicata, réaménagements (modification des caractéristiques du contrat) , transfert de locataire, gestion des sinistres….

La Location avec Option d’Achat avec Sogelease
Pour financer un véhicule de tourisme, toutes marques et tous modèles, neuf.

Avec la LOA, vous pouvez devenir propriétaire du véhicule en vous acquittant de sa valeur résiduelle(9), restituer le véhicule ou encore choisir un nouveau véhicule dans le cadre d’un nouveau contrat.

Cette formule présente plusieurs avantages :

  • Vous bénéficiez d’un véhicule toujours en état de marche.
  • Les loyers payés constituent une charge d’exploitation déductible de votre bénéfice imposable.

Comment constituer votre dossier de financement ?

Quelques conseils pour les créateurs d’entreprises

Présentez-vous :

  • Vos expériences antérieures, vos compétences, votre savoir-faire.
  • Votre CV.
  • Le diplôme du dirigeant.
  • Un justificatif d’inscription à un ordre professionnel.

Présentez votre projet : soyez convaincant !

  • Présentation de votre projet : étude de marché, montant de l’apport et origine.
  • Plan de financement.
  • Justificatif d’investissement facture pro forma/devis.
  • Deux derniers bilans ou l’imprimé 2035 (ou prévisionnel) de l’emprunteur.
  • Prévisionnel.
  • Dernier avis d’imposition.

Votre conseiller de clientèle analysera ces documents. Il vous demandera éventuellement des compléments d’informations afin d’apprécier la solidité financière, la rentabilité de l’entreprise et sa capacité à rembourser cet emprunt.

(1) Contrat d’assurance collective (décès, perte totale et irréversible d’autonomie, invalidité permanente, incapacité temporaire totale de travail) souscrit par Société Générale auprès de Sogécap, compagnie d’assurance vie et de capitalisation régie par le Code des assurances. Ce contrat est présenté par Société Générale, dont le siège social est situé 29, boulevard Haussmann - 75009 Paris, en sa qualité d’intermédiaire en assurances, immatriculation ORIAS n° 07 022 493 (www.orias.fr). (2) Dans la limite des dispositions contractuelles selon la quotité assurée.
(3) Sous réserve des conditions prévues par la loi.
(4) Sous réserve de l’acceptation de votre dossier et de la présentation d’une facture de moins de 6 mois.
(5) Les matériels d’occasion ne peuvent être acceptés qu’après étude préalable de Sogelease.
(6) En France métropolitaine et sous réserve d’acceptation par Sogelease France.
(7) La valeur résiduelle du matériel est définie dès la signature du contrat et est comprise, selon le matériel, entre 1 et 6 % de la valeur d’origine HT du bien financé.
(8) Dans les conditions et limites contractuelles, après réception d’une facture pro forma et des documents contractuels dûment régularisés et signés.
(9) Le montant de la valeur résiduelle (ou de l’option d’achat finale) est convenu à la signature du contrat.