!css
Professionnels

Dirigeants : comment optimiser votre patrimoine ?

Valoriser votre patrimoine est une de vos préoccupations majeures en tant que dirigeant.

Patrimoine immobilier

Il est important de vous intéresser à cette question le plus tôt possible afin de faire les bons choix en matière d’immobilier et de placements.

Principaux points clés d’une stratégie patrimoniale performante.

L’immobilier est un volet important de votre stratégie patrimoniale.
Biens professionnels ou personnels, comment détenir et développer vos actifs ?

1/ Acquérir vos locaux professionnels ?
En tant que chef d’entreprise, vous pouvez détenir vos locaux dans votre patrimoine professionnel ou privé.

L’acquisition dans le cadre de l’entreprise implique l’inscription des locaux à l’actif du bilan.

  • Elle présente certains avantages immédiats :
    La possibilité de déduire les frais d’acquisition, les intérêts d’emprunt et d’amortir le bien ; ce qui représente une économie substantielle d’impôt.
  • L’opportunité pour votre entreprise de bénéficier d’une meilleure image auprès de vos partenaires extérieurs, tels que vos clients ou fournisseurs, grâce à la solidité de sa structure bilancielle. .
  • Mais cette solution peut également se révéler pénalisante, notamment au moment de la revente. La détention de l’immobilier professionnel dans l’entreprise peut représenter un frein pour le repreneur potentiel qui ne sera pas forcément intéressé par l’achat des murs ou n’aura pas les moyens de les acquérir.

L’acquisition par le dirigeant, en direct ou par l’intermédiaire d’une Société Civile Immobilière (SCI) peut s’avérer opportune pour distinguer votre patrimoine immobilier de celui de votre entreprise.

  • La détention du bien vous permet de compléter vos revenus une fois le crédit contracté pour son acquisition remboursé, grâce à la perception de loyers versés par l’entreprise.
  • Pour optimiser la transmission du bien immobilier en faveur de certains membres de votre famille, il peut être judicieux de loger vos locaux professionnels au sein d’une SCI patrimoniale. Ce mode de détention vous permet de transmettre plus facilement les parts sociales à vos héritiers.

Toutefois, ce type d’acquisition peut présenter certains inconvénients, notamment :

  • l’augmentation de votre imposition, en raison de la perception de loyers qui s’ajoutent à vos revenus imposables une fois l’emprunt remboursé;
  • l’effort de trésorerie à fournir à titre personnel pour financer le bien.

2/ Achetez votre résidence principale :
Plus tôt vous achetez votre résidence principale, plus vite vous êtes libéré des mensualités d’un emprunt. Une fois à la retraite, vos charges sont réduites : vous êtes propriétaire et vous n’avez donc pas de loyer à verser tous les mois.

Par ailleurs, en investissant dans l’immobilier, vous diversifiez votre patrimoine et vous disposez d’un ou plusieurs biens à transmettre ensuite à vos enfants.

3/ Pensez à l’immobilier locatif
Investir dans l’immobilier locatif est une autre façon de diversifier votre patrimoine. Cette solution présente de nombreux avantages.

  • Vous pouvez bénéficier de dispositifs fiscaux avantageux, tels que le régime Malraux ou celui des LMNP (loueur en meublé non professionnel). Si vous ne souhaitez pas gérer vous-même votre bien ou si vous avez une mise de fonds limitée, vous pouvez opter pour les SCPI
  • Si vous avez recours à un crédit, vous utilisez son effet de levier financier : vous pouvez réaliser des investissements de montants importants sans toucher à votre épargne.
    Dans un premier temps, les loyers encaissés remboursent votre crédit. A terme, les revenus dégagés constituent un complément de revenus, par exemple pour votre retraite.

Patrimoine financier

1/ Faites fructifier vos liquidités
Dans votre activité professionnelle, votre trésorerie est parfois disponible. Pensez à placer ces sommes : ne les laissez pas dormir sur votre compte, même si vous prévoyez de les utiliser pour la réalisation d’un projet (le financement d’une machine, la rénovation de vos locaux, l’achat d’un véhicule professionnel...).

Il existe différentes solutions pour rémunérer une rentrée d’argent ponctuelle ou gérer vos excédents de trésorerie telles que les livrets, les comptes à terme et les OPCVM. Votre choix dépend de vos objectifs, de votre profil d’investisseur, du montant dont vous disposez et de la durée envisagée pour ce placement.

2/ Diversifiez votre épargne personnelle
La diversification concerne aussi votre épargne personnelle. Choisissez vos placements en fonction de vos objectifs ?

  • Les livrets d’épargne pour vous constituer une épargne de précaution sécurisée et totalement disponible.
  • L’assurance vie pour optimiser la transmission de votre patrimoine financier dans un cadre fiscal privilégié.
  • Le PEA (plan d’épargne en actions) pour investir dans des valeurs mobilières dans un cadre fiscal approprié.
  • Le PERP (plan d’épargne retraite populaire) pour préparer progressivement votre retraite en bénéficiant d’avantages fiscaux immédiats.
  • Enfin, les contrats loi Madelin (pour les travailleurs non salariés) permettent également d’épargner en bénéficiant de déductions fiscales avantageuses.

3/ Minorez votre imposition grâce à des placements
Quand vous choisissez un placement, ses qualités intrinsèques doivent prévaloir sur l’avantage fiscal qu’il peut vous procurer. Cependant, les placements qui engendrent des économies d’impôts ne doivent pas être négligés.

Avec les FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) et FIP (Fonds d’Investissement de Proximité), vous investissez dans de jeunes sociétés innovantes non cotées, dans un cadre fiscal favorable. Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu et d’une exonération d’impôt sur les plus-values. Attention, les FCPI et FIP sont des placements risqués : le capital et le rendement ne sont pas garantis.

Pour valoriser votre patrimoine à long terme, pensez à la « pierre papier ». En acquérant des parts de SCPI (sociétés civiles de placements immobiliers), vous devenez propriétaire d’une fraction d’un parc immobilier géré par des experts. Le risque est diversifié car le patrimoine de la SCPI est investi sur des dizaines de biens (logements, locaux commerciaux, bureaux, immeubles...). Votre mise de fonds est moins élevée que si vous investissiez en direct. Vous percevez des revenus fonciers sans les soucis de recherche ou de gestion locative. Cependant, en tant qu'investissement immobilier, il s'agit d'un investissement à long terme soumis aux fluctuations de ce marché dont le capital et les revenus ne sont pas garantis.